Rencontre Dédicace Jeudi 20 janvier 18h30 Espace Feuillade

 

 

Rencontre Dédicace avec Jacky Simeon à l’occasion de la parution de son roman


Le cours du destin

 

 

SIMEON-BIS.jpg

 

LE COURS DU DESTIN

Jacky Simeon

Au Diable Vauvert

 

 

Au fin fond de la Camargue, la vie paisible entre terre et mer de Vincent, fils d’ouvrier agricole, et de ses camarades Pierre, le
futur raseteur, Victor, le fils du boulanger, Albert, le fada, et Sarah dont tous se disputent les faveurs. Vincent, au terme de tractations secrètes, est recueilli par un couple de riches
manadiers, gérants d’un élevage de taureaux, dont il va peu à peu devenir le légitime héritier. Il s’y éprend d’un taurillon cendré, futur cocardier hors pair. Un taureau totémique, matérialisant
la face sombre de ce héros, en apparence irréprochable et paisible.

Fougueux et passionné, Vincent découvre les peines de coeur, l’exploration des mystères de l’existence, les amours passagers et
les moments de joie partagée avec les siens. Il se heurte aux non-dits, aux silences lourds comme des simbéus, à la pudeur d’un peuple singulier.

 Un texte vrai et essentiel, sans fioritures ni faux-semblants, qui raconte l’existence telle qu’elle est. Il démontre à
travers ce récit l’intrication intime de la vie et des cultures taurines en Camargue et brosse le portrait d’un peuple et d’un terroir exceptionnels : un véritable hymne à la nature sauvage et à
ceux qui la peuplent, humains compris.

 

Jacky Simeon est né en 1952 à Montpellier. Originaire du village de Pérols, il réside depuis 1982 à Beaulieu dans
l’Hérault.Raseteur d’exception de 1970 à 1990, lauréat de la Cocarde d’Or en 1983 (la plus haute distinction en course libre), on dit de lui qu’il est le premier raseteur torero, par sa façon
particulière de conduire et d’adoucir la charge des taureaux camarguais. Il quitte l’arène après une grave blessure à la fémorale reçue à Arles, qui le laisse pour mort. La littérature le
ressuscitera. Il a publié aux éditions Actes Sud son autobiographie, Une Cocarde D’Or et de Sang, en 2002, et le recueil de nouvelles De l’eau, des Taureaux et des Hommes en 2004. Finaliste du
Prix Hemingway en 2010, Le Cours du destin est son premier roman.