Rentrée littéraire 2019 – Acte 1

Dans l’ombre du brasier, Hervé Le Corre (Rivages Noir) – Coup de cœur de Delphine :

 » Paris, quelques jours avant la fin de la Commune. La ville est un champs de bataille à ciel ouvert, la colère gronde et tous pressentent une fin terrible. Pendant ce temps, des femmes disparaissent … Hervé Le Corre a cette formidable capacité à propulser son lecteur au cœur du brasier, recréant grâce aux mots, le désarroi et la folle envie du peuple, de se battre jusqu’au bout. Les mots sont justes, tout coule à merveille, c’est tragique mais tellement beau. A lire !  »

Les photos d’un père, Philippe Beyvin (Grasset) – Coup de cœur de Delphine :

 » A quatorze ans, Thomas découvre que l’homme qui l’a élevé n’est pas son père. Débute alors une quête qui va le mener à reconstruire un ?? de son histoire familiale. Les photos d’un père est un beau premier roman sur les liens familiaux, les origine et un hommage au journalisme et la photographie. A découvrir ! « 

Les amis, Aja Gabel (Rivages) – Coup de foudre de Florence :

 » Nous suivons le destin de quatre musiciens qui forment un quatuor à cordes. C’est un roman magnifique, plein de poésie et de musique, à lire en écoutant les morceaux proposés. Un roman empli de l’enthousiasme de ses personnages si attachant. Un grand coup de cœur ! « 

Coup de cœur de Delphine :
 » Roman choral et mélodieux sur quatre amis, ambitieux et passionnés de musique. Juste délicieux ! « 

L’Arbre aux Morts, Greg Iles (Actes Sud)

« Vous avez lu et aimé les quelques 1040 pages de Brasier Noir ? Voici la suite ! L’arbre aux morts ou comment le mal s’enracine. »

Né d’aucune femme, Franck Bouysse (La Manufacture des Livres) – Coup de foudre de Delphine :
 » Que renferment les cahiers de Rose ? Gabriel, homme d’église, va nous en faire la lecture et dérouler le destin d’une femme hors du commun. Un roman d’une infinie beauté, une langue magnifique, le nouveau Franck Bouysse tient toutes ses promesses. « 

Vigile, Hyam Zaytoun (Le Tripode)

 » Je n’ai pas trouvé de mots assez forts ou justes pour vous dire à quel point Vigile, hymne à la vie, est beau et émouvant. Il ne vous reste qu’une solution : le lire ! « 

Première dame, Caroline Lunoir (Actes Sud) – L’avis de Florence :

 » On se retrouve dans le journal intime de Pénélope ou Bernadette, tout est lisse et de bonne éducation. Mais très vite ça sent les égouts. Plongée cynique dans l’envers du décors d’une élection présidentielle. Sympathique. « 

La femme à part, Vivian Gornick (Rivages) – Coup de cœur de Florence :

 » Vivian Gornick nous promène dans New York et nous livre ses réflexions, ses anecdotes et il s’en dégage toute une philosophie humaniste. C’est beau, touchant et passionnant. Une très belle surprise. « 

Dérange que je suis, Ali Zamir (Le Tripode) – Coup de cœur de Delphine :

 » Le héros malheureux du troisième roman d’Ali Zambie est docker et va devoir relever un défi qui va bouleverser son existence. Farce ou tragédie, Dérangé que je suis est une formidable ode à la liberté et une invitation à poser un autre regard sur la grande famille de dérangés que nous sommes. À découvrir ! « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *