Coups de coeur de la semaine

  
Delphine a aimé

        ARTEMIS FOWL LA BD

Rien de plus logique que de voir débarquer un des succès récents de la littérature jeunesse sous forme de bande dessinée. Mais Artemis Fowl la BD n’a rien d’un sous-produit de grand magasin, il
s’agit bel et bien d’une excellente bande dessinée d’aventure, inventive et au graphisme dynamique. Ce volume reprend le scénario du premier des six tomes de l’oeuvre de l’Irlandais Eoin
Colfer.

Artemis Fowl
Par Giovanni Riganno, Andrew Donkin et Eoin Colfer
BD Gallimard

 

  Annick a aimé
Seul dans le noir

 

« Seul dans le noir, je tourne et retourne le monde dans ma tête tout en
m’efforçant de venir à bout d’une insomnie, une de plus, une nuit blanche de plus dans le grand désert américain. »


Ainsi commence le récit d’August Brill, critique littéraire à la retraite, qui, contraint à l’immobilité par un
accident de voiture, s’est installé dans le Vermont, chez sa fille Miriam, laquelle ne parvient pas à guérir de la blessure que lui a infligée un divorce pourtant déjà vieux de cinq ans, et qui
vient de recueillir sa propre fille, Katya, anéantie par la mort en Irak, dans des conditions atroces, d’un jeune homme avec lequel elle avait rompu, précipitant ainsi, croit-elle, le départ de
ce dernier pour Bagdad.


Pour échapper aux inquiétudes du présent et au poids des souvenirs, peu glorieux, qui l’assaillent dans cette maison
des âmes en peine, Brill se réfugie dans des fictions diverses dont il agrémente ses innombrables insomnies. Cette nuit-là, il met en scène un monde parallèle où le 11 Septembre n’aurait pas eu
lieu et où l’Amérique ne serait pas en guerre contre l’Irak mais en proie à une impitoyable guerre civile.

Seul dans le noir
Paul Auster
Roman Actes Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *