Morte la bête, Lotte et Soren Hammer, Actes Sud Babel

J’ai longtemps tourné autour de ce polar danois: je n’arrivais pas à l’attaquer car le thème de la pédophilie n’est pas franchement le sujet de polar que je préfère … Pourtant, je ne le regrette pas du tout et je suis même prête à poursuivre les enquêtes de Konrad Simonsen et son équipe haute en couleur. Faisons d’abord un petit point sur l’histoire : cinq cadavres sont retrouvés pendus dans le gymnase d’une école. Ils n’ont plus de visages et sont donc très difficiles à identifier. Menant une enquête plus que délicate, Konrad Simonsen va découvrir que ces cinq hommes sont tous liés à un réseau pédophile. En parallèle, les assassins- tous victimes d’abus- vont mener une véritable campagne anti-police auprès de l’opinion publique dans le but de faire changer les lois jugées trop souples dans ce pays d’Europe du nord. Mais un assassin reste un assassin et Konrad Simonsen compte bien mettre la main dessus …

A la fois polar et enquête de société, Lotte et Soren Hammer nous livrent une enquête bien menée, un personnage principal attachant et un suspense haletant jusqu’au bout. Une fois refermé, on a envie de se plonger dans le deuxième volet de la série, Le prix à payer.

Morte la bête, Lotte et Soren Hammer, Actes Sud Babel, 10.2 euros

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *