Entre toutes les femmes: je vous salue Cybèle

Chaque semaine, elle est La Voix.

Cybèle Ibarruri, beauté anonyme et troublante aux charmes intimidants, hypnotise les sujets de L’ Empire grâce à sa voix magnétique et ses histoires envoutantes. Elle fascine autant qu’elle effraie mais surtout elle captive les foules. C’est pour cette raison qu’elle est choisie par un petit groupe d’opposants à l’empereur pour raconter le destin d’un certain Arsène Nimale. Il fut celui qui, à la fin du XXIe siècle, a failli changer le cours des choses juste avant la Grande Catastrophe, perturbant l’ordre établi avec ses théories sur le bonheur et le vivre ensemble. C’est dans l’ombre que, quatre siècles plus tard, les Nimaliens s’activent pour retranscrire son message et comptent sur La Voix pour devenir leur porte-parole. Mais confronté au parcours de l’homme d’ état, le destin de Cybèle va petit à petit basculer…

Entre toutes les femmes est avant tout un génial roman d’anticipation. C’est avec un recul suffisant qu’ Erwan Larher présente et décortique la fin du monde tel que nous le connaissons. Arsène Nimale, partisan du bonheur arrivé au pouvoir et adulé par une foule toujours plus nombreuse, sera la cible des partisans de l’ordre ancien menés par Emile Arton le futur empereur. Le monde dans lequel évolue Cybèle exècre la démocratie, l’égalité et toutes formes de liberté. L’ Empire est découpé en zones: de la Zone Elite où se côtoient les riches et les célébrités à la Freak Zone, la zone des monstres, qui rassemble la lie de la société et vit comme au Moyen Age. En relayant la parole d’ Arsène Nimale sur les ondes de Radio Empire, ses partisans espèrent lever un semblant de révolte et en explorant son message, Cybèle va gagner en conscience. Elle va ouvrir les yeux sur le monde, sur elle-même et sur sa responsabilité en tant que messagère.

Tu crois que politicien, c’est médecin. Mais pas du tout. Le politicien, c’est celui qui détourne l’attention de la douleur, pas celui qui fait le piqûre.

Entre toutes les femmes est un roman sur la prise de conscience politique et au delà sur le choix et la voie que chacun veut donner à sa vie. C’est également un fantastique roman d’aventure, passionnant de bout en bout, truffé d’humour et de références littéraires, un roman sensuel et généreux à l’image de son héroïne.

Enfin, une grande place est faite ici au pouvoir des mots. Ceux qui peuvent bouleverser et changer le cours de l’ Histoire ou des histoires. Cybèle, la femme, la mère, la conteuse est puissante car elle détient ce pouvoir. La parole devient alors une arme de persuasion massive. Le lecteur est  lui aussi sous le charme et en redemande.

 

Entre toutes les femmes, Erwan Larher, Plon, Janvier 2015

 

Une réflexion au sujet de « Entre toutes les femmes: je vous salue Cybèle »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *